Les Filles de la rue Cadet

Chansons maçonneuses

Sur l’air du curé de Camaret

Paroles de Julio & Guy J

Enregistrement public festival d’Humour 2013

 

Les FF :. de la rue Cadet ont les loges qui tanguent (bis)

D’puis qu’les femmes y sont entrées

Ils ne font plus que tirer

La langue ( ter)

 

Les FF :. de la rue Bineau ont égaré leur âme (bis)

D’puis qu’les Anglais en pétard

Ont joué les pères fouettards

Y rament 

 

Les filles de la Grande Loge ne sont pas toutes vierges (bis)

Qu’elles soient Lion, Sagittaire

Elles brillent’ plus dans l’univers

Qu’un cierge

 

Les filles de la rue Cadet, pas besoin qu’on les tuile (bis)

Sur les chantiers masculins

Elles y jurent comme des frangins

La tuile !

Croyez pas qu’au Droit Humain les Frères sont des coquettes

Mais choyés au sein des Sœurs

Ils poursuivent en douceur

Leur quête

 

Hiram s’est fait rectifier dans une foire d’empoigne (bis)

Laissant sa Veuve sans un rond

Mais avec son petit tronc

Elle gagne

 

Ô ma Sœur de Camaret, prends garde à ton cœur sage (bis)

À présent qu’t’es au GO

Et qu’t’habites Saint Malo

Sois sage

 

Dans les parvis de Puteaux y’a la statue d’Hercule (bis)

Elle se dresse les fesses à l’air

C’est pour ça qu’leurs Dignitaires

Spéculent