Dans les Hauts Grades

Sur l’air de : Quand la mer monte… de Raoul.

Paroles de Julio

1-
Quand j’étais apprenti, pas encore compagnon,
Je rêvais déjà d’un beau cordon.
J’avais ça dans la peau, j’lai pas dit sous l’bandeau,
J’ai toujours voulu monter plus haut.

Pressé de m’affirmer, pour d’venir officier
J’ai flatté, intrigué, conspiré.
Et sitôt vénérable, j’ai fait jouer le piston
Pour atteindr’ les loges de perfection.

Refrain (Bisser le dernier)

Dans les hauts grades, je bade, je bade,
En loge bleue, j’suis nerveux.
Ça manque de classe, je m’y ennuie, j’m’y lasse.
Les trois degrés, ça n’me fait plus bander (rêver) ! (Vers bissé au dernier refrain)

2-
Maintenant très Puissant, j’me la pète à l’Orient,
C’est moi qu’j’y fais la pluie le beau temps.
Après le dix-huitième, j’f’rai partie de la crème
J’me prépare à l’échelon suprême.

Quand je s’rai parvenu parmi les grands élus,
Je pourrai tutoyer le GADLU,
Et sous les acacias, le plus beau des maçons
Je serai enfin l’roi… Salomon.

Refrain