C’est l’humour

Chansons maçonneuses

Sur l’air de “c’est l’amour”, valse de l’Opéra comique “Les Saltimbanques”

Paroles de Julio

1
Les planches bassinantes
Les discours convenus
Les joutes récurrentes
Qui plombent les tenues
Quand à l’Orient bouffonnent
De tristes père-Ubu-u
On s’dit sur les colonnes
Qu’on en a plein le dos
Refrain
C’est l’humour qui vient regonfler les colonnes
C’est l’humour qui réveille quand tout ronronne
C’est l’humour qui rend aux parvis la gaîté
C’est l’humour qui nourrit la fraternité
2
Pleurer de nos misères
Ne saurait dissiper
De nos SS de nos FF
Les illusions brisées
Le doigt de l’omniscience
Qui dicte le chemin-in
On peut s’le mettre où j’pense
Il f’ra moins son malin
Au refrain, bissé au final