Ah! tu verras

Chansons maçonneuses

Sur l’air de “Tu verras” de Claude Nougaro

Paroles de Julio

Enregistrement public Festival 2013

1
Ah, tu verras, tu verras
Tout recommencera, tu verras, tu verras
Essaimer sert à ça, tu verras, tu verras
Tu l’auras ton cordon sur ton nœud papillon
Mais l’on rira de toi, tu verras, tu verras
A l’Orient ne devient pas Salomon qui veut
Des éclairs de lumière t’en auras plein les yeux
Et des maillets battant entre équerre et compas
Sous la voûte d’acier, tu verras, tu verras
Quand tu remonteras les colonnes, ravi
D’en mettre plein la vue aux derniers apprentis
Et bluffer tout le monde
2
Tu verras, tu verras
Tout recommencera, tu verras, tu verras
Essaimer sert à ça, tu verras, tu verras
Tu verras tes bijoux scintiller au soleil
Et sous ton tablier tu n’auras plus sommeil
Car rien n’est plus bandant, tu verras, tu verras
D’être le matador, ah ! quelle corrida !
Tu pourras t’affaler à l’orient en Bouddha
Endormir l’atelier de tes prêchi-prêcha
Enfumer les colonnes de tes galimatias
Auréoler ton front de cornes d’acacia
Comme le roi du monde
3
Ah, tu verras, tu verras
La frime finira, tu verras, tu verras
On ne leurre qu’une fois, tu verras, tu verras
On te redescendra, tu verras, tu verras
Le buste dépouillé de tes vains apparats
Tu te ramasseras baudruche dégonflée
Et tu insulteras ton érection brisée
Tu seras fou furieux, tu verras, tu verras
Contre toi, contre tous, ça fera un tabac
Tu claqueras la porte, on a déjà vu ça
Dans l’espoir qu’au final quelqu’un te retiendra
Tu seras seul au monde
Ah, tu verras, tu verras…