Que l’on s’aime

Chansons maçonneuses

Sur l’air de “Que je t’aime” de Johnny Halliday

Paroles de Julio

 

Enregistrement public festival d’Humour 2015

Quand le Véné s’emmêle

Entre les trois degrés

Dans son vieux rituel

Cherche où se raccrocher

 

Quand les deux Surveillants

Oublient de surveiller

Et que sur les colonnes

Ça ne fait que jacter

 

Que l’on s’aime…

 

Quand un maître drapé

Dans sa sublimité

N’en peut plus de frimer

Sous la voûte d’acier

 

Quand l’apprenti muet

Sait dire avec les yeux

Ce qu’un maître bavard

Ne saurait pas dire mieux

 

Que l’on s’aime…

Quand les mains voudraient bien

Mais qu’on les laisse choir

Quand le cœur a dit oui

Mais qu’on met une boule noire

 

Quand les sièges encombrés

De sacs et de manteaux

Font du temple sacré

Un hangar un dépôt

 

Que l’on s’aime…

 

Quand la loge ne cesse

De se congratuler

Quand plus haut que ses fesses

Elle ne cesse de péter

 

Quand l’orateur endort

Les colonnes épuisées

S’il entendait alors

Quand c’est qu’on va bouffer

 

Que l’on s’aime…

                                    Merci Beaucoup… Bonsoir