Vénérable

Chansons maçonneuses

Sur l’air de “Formidable” de Stromae

Paroles de Julio et Patrick M.

 

Vénérable, Véééénérable

Je suis un Vénérable, j’suis plus un minable

Vivent les Vénérables

Vénérable

Je suis un Vénérable, j’suis plus un minable

Vivent les Vénérables

 

Eh mon frère !

Oups ! t’es une sœur !

J’veux pas te draguer, promis, juré

J’en ai rien affaire car depuis hier, putain

J’suis l’nouveau Véné mais bon c’est pas…

Eh ! reviens !

5 minutes, quoi !

C’est juste pour t’montrer mes bijoux tout neufs

Et mon sautoir doré

Alors tu sais, les meufs…

J’ai bien plus bandant à faire

Putain, depuis hier

Je suis

 

Vénérable, Véééénérable

Je suis un Vénérable, j’suis plus un minable

Vivent les Vénérables

Vénérable

Je suis un Vénérable, j’suis plus un minable

Vivent les Vénérables

Eh tu t’es regardé ?

Tu t’crois beau parce que t’es initié

Mais c’n’est qu’une carotte, mec, t’emballe pas

Y vont t’bloquer ils le font chaque fois

Et les ateliers sup est-ce qu’ils t’en ont causé ?

Tu veux mon avis c’est tout verrouillé

Mais t’es qu’apprenti ça j’l’avais bien remarqué

Ah ! attends 5 ans, 7 ans, et là tu m’diras

Si j’suis

 

 

Vénérable, Véééénérable

Je suis un Vénérable, j’suis plus un minable

Vivent les Vénérables

Vénérable

Je suis un Vénérable, j’suis plus un minable

Vivent les Vénérables

Oh ! ma sœur, oh pardon… frangin !

Tu sais à l’Orient y’a ni gentil ni méchant

Sous les feux d’la rampe tu peux pas savoir comme c’est bon

Éclairé par le GADLU je suis pas l’dernier des cons, tiens !…

Pourquoi tu rigoles ?

Qu’est-ce tu crois, gamin !

Et qu’est-ce que vous avez tous à rigoler

D’mon cordon, vous

Ah oui z’êtes jaloux, vous

Bande de franc-macs

C’est pas en s’moquant comme ça

Qu’vous s’rez

 

Vénérable, Véééénérable

Je suis un Vénérable, j’suis plus un minable

Vivent les Vénérables

Vénérable

Je suis un Vénérable, j’suis plus un minable

Vivent les Vénérables