La Sagesse

Chansons maçonneuses

Sur l’air de “la tendresse” de Daniel Guichard

Paroles de Julio

 

La sagesse

C’est quelquefois sur les colonnes fermer les yeux

Se faire passer pour lao Tseu

C’est se donner quelques instants un air sérieux

Dans un sommeil de bienheureux

 

La sagesse, la sagesse, la sagesse,
La sagesse.

 

La sagesse

C’est quand on peut tout écouter sans tressaillir

Parce qu’on est sourd ça va sans dire

C’est quand on peut sur tout sujet intervenir

Et radoter, sans repentir

La sagesse, la sagesse, la sagesse,
La sagesse.

La sagesse

C’est faire gober qu’on est resté  un apprenti

Pour camoufler  ses inepties

C’est quand on peut garder  pour soi   jusqu’à minuit

Que son cerveau  est décati

 

 

La sagesse, la sagesse, la sagesse,
La sagesse.

 

La sagesse, la sagesse, la sagesse,
La sagesse.