Charivari

Chansons maçonneuses

Sur l’air de “Une petite fille” de Claude Nougaro

Paroles de Julio

1
Qui sont mes agresseurs
Dans ce charivari
Et qui me serrent de près…

Je les entends hurler
Au milieu de ma nuit
Mais qu’est-ce que j’leur ai fait ?

Une petite idiote qui m’a joué la scène
De la femme initiée
Et qui m’a entrainé dans ce foutu bourbier…
Voici qu’ils se déchainent !

Mais qu’est-ce que j’leur ai fait ?
Mais qu’est-ce que j’leur ai dit
Qui me vaut leur courroux ?

Pourtant aux enquêteurs, de moi j’ai rien trahi…
Pourquoi est-ce qu’on m’secoue ?

“Accroche-toi, à moi
Suis moi, crains rien, j’te tiens”
C’est tout ce qu’on sait m’ dire
En m’poussant, en m’tirant
y vont m’faire défaillir
ça y’est, j’me sens pas bien !

2

Qui sont mes agresseurs
Dans ce charivari
Où est-elle nom de dieu ?…

Pourquoi l’ai-je suivie
Dans cette escroquerie ?
Et c’bandeau sur les yeux !

Parce qu’elle m’a fait rêver
D’un éternel amour
D’un fabuleux destin…
Elle m’a bien couillonné
Avec son baratin
J’aurais du faire le sourd !

Je voudrais me tirer.
C’est pas encore fini,
Et voici qu’à présent

J’entends de toute part siffler mes ennemis
Comme autant de serpents…

Des tours, encore des tours,
ça commence à bien faire
J’ai assez voyagé !

Pour devenir leur frère,
Retrouver la lumière
M’en auront fait baver

Un roul’ment de tambours
Je retrouve la vue
Des glaives pointés sur moi.

Me voilà comme un con
Qui attend qu’on le tue
Ça y est, je la vois :
Aide-moi !
Sauve-moi !
À l’aide !
À l’aide…