Le roi du ciseau

Chansons maçonneuses

Sur l’air de “Le Barbier de Belleville” (Serge Reggiani).

Paroles de Julio

Je suis le roi du ciseau

De l’équerre et du niveau

Je suis un apprenti docile

Sur le chantier très besogneux

Encore au Nord c’est désastreux

J’ai toujours été hanté

Par le désir de monter

Mais les maîtres me sont hostiles

Alors, avouez que c’est râlant

D’avoir depuis tout c’temps toujours trois ans

Refrain

Je cherche ma voie

Sous les acacias

Mais ça n’avance pas

Je n’suis pas doué pour ce truc là

J’entends dire dans mon dos

Qu’avec moi y’a du boulot

J’suis pas un apprenti facile

Qui taille sa pierre ça c’est certain

Mais cérébral comme un bourrin

Je suis, je prends les paris

Le meilleur des apprentis

Le plus doué, le plus habile

Mon p’tit tablier je l’adore

Mais j’en ai marre de me peler au Nord

Refrain

C’est comm’ ça, je ne suis ni

Trente-troisième ni canari

Je suis un apprenti fragile

Je ne serai jamais non plus

Assis à cô-té du GADLU

Alors à l’affût des ragots

Je cafte comme un corbeau

Sur tous les feux je mets de l’huile

En rêvant à la zizanie

Que ça va déchainer / dans les parvis

Dernier refrain

J’ai trouvé ma voie

Sous les acacias

Je sème le caca…

J’me sens doué pour ce truc là !