Festival d’Aix en Provence

Réservé aux Maçons et parents ou proches accompagnés

Tout savoir sur les précédentes biennales du Festival d’humour maçonnique d’Aix en Provence:

Clic sur l’affiche correspondante !

1er Festival 2011

2ème Festival 2013

3ème Festival 2015

4ème Festival 2017

Images en cours de montage…

AIXAGONE indiqué à l’entrée de St Cannat GPS: Lat 43° 36′ 23″ N Long 5° 20′ 13″ E

le site AIXAGONE

 

 

 

Comment est né le Festival d’Humour maçonnique d’Aix en Provence ?

             Il y a environ 30 ans, sur les colonnes de la R:.L:. Les Arts et l’Amitié, Orient d’Aix en Provence qui se réunissait alors dans le temple de la rue Thiers…

Grâce à l’impulsion de Frères qui pratiquaient l’humour et la dérision comme d’autres pratiquent la langue de bois maçonnique, un esprit particulier soufflait sur cette loge. Cet esprit s’est par la suite transporté en d’autres Temples, dans les parvis puis en salle humide où les banquets résonnaient de chants de table. Pas toujours très maçonniques, ces chants devinrent peu à peu ce que nous sommes convenus d’appeler… maçonneux.

Combien ont connu et se souviennent-ils du cabaret maçonnique qui fonctionna quelques temps à Eguilles dans les années 80 ? Autour d’un modeste repas s’échangeaient des planches pseudo maçonniques humoristiques, des sketches prenant en dérision nos propres travers, des parodies de rituels et des chansons maçonneuses.

Les tenues interobédientielles qu’organisait traditionnellement en ce temps Les Arts et l’Amitié n’étaient pas tristes. Toutes les loges qui le souhaitaient étaient invitées à présenter des planches qui rivalisaient d’un humour au second degré qui ne cédait cependant en rien au symbolisme maçonnique du premier degré.

Le jour de leurs 50 ans de vie profane, 3 FF:. des Arts et l’Amitié ont une idée sulfureuse ! Avec la complicité de SS:. et de FF:. marseillais qui constituent le Collège d’Officiers d’une loge itinérante, ils organisent dans le temple non moins sulfureux de la Guérine une tenue -au second degré évidemment- à laquelle se rendent une trentaine de maçons et de maçonnes qui ignorent dans quelle galère ils s’embarquent. La peu Respectable Loge “Cayenne 43” appartient à la “Grande Loge des Maçons Séparés” dont la mission est de repêcher des FF:. et des SS:. qui ont été radiés de leur obédience. Le Collège est masqué. Les Impétrants sont cagoulés et masqués. Les visiteurs ont l’obligation de chausser des loups sur leur visage… (Les rescapés pourront vous raconter cette tenue pendant les agapes. Pour en savoir davantage, lire Ab Chaos.)

1996. La plupart des Obédiences maçonniques décident de riposter au 1500ème anniversaire du baptême de Clovis que le Pape vient célébrer en France. A Aix, un groupe formé de ces FF:. et de ces SS:. qui depuis des années ont appris à rire ensemble, imagine une riposte toute en dérision. Le comité C.L.O.V.I.S. (Comité Laïque d’Organisation pour les Valeurs Idéales et Sociales) est créé. Son objectif : prendre à contre-pied le baptême de Clovis Roi des Francs en célébrant le 100ème anniversaire du blasphème de Clovis… Clovis Hugues, félibre « rouge » qui participa à la Commune de Marseille en 1870, et fut initié à la PU (Parfaite Union) à Marseille en 1878. De quel blasphème s’agit-il ? Pure invention. Un véritable canular que rapporte le Canard enchaîné et dont Le Provençal et la Marseillaise s’emparent pendant plus d’un mois. Grâce au soutien du Maire et l’aide du Théâtre Toursky dirigé par Richard Martin, l’association CLOVIS mobilise près de 300 personnes qui défilent du Cours Mirabeau au Palais des Congrès en chantant une chanson composée spécialement pour l’évènement et en brandissant des éteignoirs, symboles de l’obscurantisme. En passant par la rue Clovis Hugues, le défilé se heurte à un commando d’Action Française que la police doit disperser. Une agente est même blessée au cours de la rixe. Pour cette raison, les autorités abrégent le meeting qui se tient par la suite au Palais des Congrès, en prétextant une alerte à la bombe. Les joyeux blasphémateurs peuvent tout de même se réunir pour un pot républicain et faire un feu de joie de leurs éteignoirs. Grâce à l’agression d’Action Française, le Comité CLOVIS, le lendemain, fait la première page des journaux locaux !

A la même époque, la Loge les Arts et l’Amitié est le théâtre d’un autre canular portant sur des archives retrouvées dans le grenier de deux amis bretons, les frères Guilloux, et que veut brûler leur vieille soeur bigote. (Voir « Le Legs Fuzier », chronique d’une attrape, qui relate l’évènement.)

Alors oui ! Avant que les protagonistes de ces affaires sulfureuses ne rejoignent leurs FF:. Pierre Dac et Léo Campion à l’Orient éternel, comment ne leur serait pas venue l’idée d’un festival d’humour maçonnique ?