Cours préparatoire

CABOTINAGE

Piécettes de théâtre : Galu Imperator, Tronc de la Veuve,
Parodies de rituels : Franc-Glouton, Rituel des voyous, Rituel d'ouverture du bar, Ordre des Mopses, Tuilage selon Béru
Sketchs : Essaimage, Le funambule, Le secret, Bons et Mauvais Maçons, Cours préparatoire, l'Affilié, Orient Éternel, Salle d'attente, 
Post Mortem, Dispute, Interview, Remords, Silence de l'Apprenti, Drame dans les Parvis, Intérim, Interob, Tout est en tout

Sketch inspiré d’un sketch des frères Taloche

(Auteur : Julio)

Description de l'image

Créé au Festival d’Humour 2015 d’Aix en Provence

 

2 personnages :

L’instructeur est assis sur la chaise.

Le candidat ouvre la porte et entre.

 

 

L’instructeur – qu’est-ce que c’est ? c’est pour une consultation ?

Le candidat – Ben oui, je viens vous trouver parce que ça fait 9 fois que je passe sous le bandeau, et chaque fois je suis blackboulé…c’est pas possible

L’instructeur – 9 fois ! Blackboulé ! Et pourquoi selon vous ?

Le candidat – parce qu’ils me trouvent…

L’instructeur – ça ne m’étonne pas ! En tous cas vous êtes entre de bonnes mains. (il lui frappe violemment sur l’épaule)

Le candidat – (accusant le coup) je vois, oui !

L’instructeur – j’ai parrainé les meilleurs, vous savez ?

Le candidat – Ah bon ?

L’instructeur – Murat, c’est moi !

Le candidat – Ah bon ?

L’instructeur – Marat, c’est moi !

Le candidat – Ah bon ?

L’instructeur – Guillotin… (il pose son maillet, se met à l’ordre et fait le signe de se trancher la gorge) c’est moi !

Le candidat – Ahhhh !

L’instructeur – Anderson…

Le candidat – c’est vous ?

L’instructeur – non ! Mais j’ai bien connu son père !.

On va jouer la situation… alors je vous situe, je vous explique : ici les colonnes…

Le candidat – les colonnes

L’instructeur – la porte…

Le candidat – la porte

L’instructeur – les parvis…

Le candidat – les parvis

L’instructeur – d’accord ?

Le candidat –les colonnes, la porte, les parvis

L’instructeur – bon, montrez moi comment vous entriez !

Le candidat – (il sort, ferme la porte et entre)

L’instructeur – hé ! Qu’est-ce que vous faîtes là ? On frappe ! On ne vous l’a pas dit ? Frappe et l’on t’ouvrira ! Allez, recommencez !

Le candidat – je frappe… 3 coups ?

L’instructeur – mais non ! Vous n’êtes pas encore initié. Frappez comme vous avez l’habitude de frapper…

Le candidat – (il se met en garde, comme un boxeur, l’air méchant) et qui je frappe le premier ?

L’instructeur – vous ne frappez pas le Premier, ni le second ! Sinon vous aurez à faire au Couvreur. Pas étonnant qu’on vous ait recalé !

Le candidat – (il ressort)

L’instructeur – allez ! On y croit !

Le candidat – on y croit !

L’instructeur – action !

Le candidat – action

L’instructeur – un, deux, trois !

Le candidat – vous m’avez dit que non ! (il finit par taper toc toc toc toc et entre)

L’instructeur – Oh oh oh oh ! Vous ne mettez rien devant votre visage ?

Le candidat – Comment ? Et pour quoi faire ?

L’instructeur – pour pas qu’on vous reconnaisse !

Le candidat – mais justement, je veux être reconnu. Je veux qu’on me reconnaisse !

L’instructeur – mais vous devez attendre pour cela que les autres vous connaissent.

Le candidat – je n’y avais pas pensé… alors, je dois me cacher le visage ?

L’instructeur – oui, c’est ça ! Vous avez tout ce qu’il faut là bas !

Le candidat – d’accord, d’accord, je dois me cacher le visage (il sort)

L’instructeur – allez ! On y croit !

Le candidat – on y croit

L’instructeur – action !

Le candidat – action

L’instructeur – 3,4

Le candidat – (il entre avec un masque de Mickey – ou autre)

L’instructeur – mais c’est le masque de mon fils, ça ne va pas du tout, ça ! Vous allez faire rire les colonnes. On ne rit pas sur les colonnes. (se tournant vers le public) On ne rit pas sur les colonnes !

Bon allez! On va faire comme si… Ça ira…

Le candidat – alors, qu’est-ce que je dois dire, moi ?

L’instructeur – attendez qu’on vous adresse la parole : « Bonsoir Monsieur »

Le candidat – (olé olé) bonsoir tout le monde !

L’instructeur – soyez moins familier ! on recommence: « Bonsoir Monsieur »

Le candidat – c’est un réel plaisir pour moi de vous retrouver ce soir pour la neuvième fois…

L’instructeur – plus sobre !

Le candidat – (au bord de la crise de nerf et des larmes) j’y arriverai pas…

L’instructeur – affirmez-vous, bon sang !

Le candidat – (va chercher la chaise en ralant et sur un ton péremptoire) c’est moi !

L’instructeur – mais sans choquer !

Le candidat – (il attrape l’instructeur par la gorge) sans choquer ? Sans choquer ? (il le secoue) est-ce que je te choque là ? Alors, tu me la mets ta boule blanche ?

L’instructeur – oui, oui… assez ! Ça va !

(Il saisit le candidat par la taille et le transporte sous le bras)

Le candidat – ah ! Ce qu’il faut perdre comme temps en formalités !

L’instructeur – (fait un tour et reviens vers le public) Je ne sais pas si c’est pour moi ce métier…y m’énervent tous ces profanes !