Salle d’attente

CABOTINAGE

Piécettes de théâtre : Galu Imperator, Tronc de la Veuve,
Parodies de rituels : Franc-Glouton, Rituel des voyous, Rituel d'ouverture du bar, Ordre des Mopses, Tuilage selon Béru
Sketchs : Essaimage, Le funambule, Le secret, Bons et Mauvais Maçons, Cours préparatoire, l'Affilié, Orient Éternel, Salle d'attente, 
Post Mortem, Dispute, Interview, Remords, Silence de l'Apprenti, Drame dans les Parvis, Intérim, Interob, Tout est en tout

Sketch

Auteur : Julio

 

Créé au Festival d’Humour 2015 d’Aix en Provence

 

Description de l'image

2 personnages + 1

Une salle d’attente. Une table avec des revues.

Une 1ère femme attend en bouquinant.

Entre une 2ème femme, pas à l’aise, qui s’assied après avoir dit timidement bonjour.

La 1ère femme, sans lever les yeux, continue sa lecture.

Un silence pesant s’installe.

 

 

2ème femme : Vous attendez votre passage, vous aussi ?

1ère femme : (surprise) Évidemment !

(Silence)

2ème femme : Vous semblez garder votre sang froid ; moi je suis toute remuée.

1ère femme : (sèchement) Je comprends.

2ème femme : Si ce n’est pas indiscret, je peux savoir qui vous a amené là ?

1ère femme : (sèchement) C’est indiscret !

2ème femme : Excusez-moi, je voulais pas… leur fameux secret, en effet…

(Silence)

1ère femme : (changeant d’attitude). Bah ! Après tout, je n’ai plus à le protéger… c’est mon mari.

2ème femme : Ah ! Il en est ? (silence) Moi aussi, c’est mon mari… enfin, c’est plutôt un copain à mon mari… mon… mon ami… si vous voyez ce que je veux dire… (un temps) ils en sont tous les deux !

1ère femme : (stupéfaite) Pardon ? (ironique) et vous saviez… que… qu’il en était, votre… votre ami, avant de… de le connaître ?

2ème femme : Non, c’est mon mari qui me l’a présenté.

1ère femme : (décontenancée) Je vois. (Un temps) (Légèrement moqueuse) On dit que c’est par eux que ça se transmet le plus souvent…

2ème femme : Question de transmission, dans la famille de mon mari, ils le sont tous, de père en fils.

1ère femme : (ironique) Et ça ne les empêche pas d’avoir des femmes !

2ème femme : Je ne vois pas pourquoi… (un temps) remarquez, mon mari n’est pas pour la mixité.

1ère femme : (rieuse et agacée) j’aurais été surprise du contraire !

(Un temps)

2ème femme : Je suis vraiment angoissée, pourtant ils m’ont préparée tous les deux à cet examen…

1ère femme : (ironique et agacée) Ah bon ! Tous les deux vous ont mis au courant de leur… ?

2ème femme : Mais ils ne m’ont rien dit… rien dévoilé… Ah non !

1ère femme : (intriguée) compte-tenu des rapports que vous entretenez avec les deux, vous ne devriez pourtant pas douter du résultat.

2ème femme : N’empêche, c’est une épreuve… il paraît qu’on nous pose beaucoup de questions.

1ère femme : Simples formalités.

2ème femme : Ce qui me tracasse le plus, c’est d’avoir les yeux fermés.

1ère femme : Les yeux fermés…? Il serait temps de les ouvrir, ma petite dame !

2ème femme : (songeuse) On ne pénètre pas comme ça dans leur temple…

1ère femme : (irritée et ironique) c’est leur affaire, pas la nôtre !

2ème femme : Bien sûr que si, depuis qu’ils s’ouvrent aux femmes.

1ère femme : (très irritée) Aux femmes ? Et comment y pénétreriez-vous ?

2ème femme : « frappe et l’on t’ouvrira ! » m’a dit mon ami…

1ère femme : Vous le frappez avant de… ? je ne vois pas… Pouvez-vous m’éclairer ?

2ème femme : Quand j’aurai reçu la lumière…

1ère femme : Vous me paraissez pourtant déjà bien illuminée ! Attendez que le labo vous ramène sur terre…

2ème femme : Le labo ?

1ère femme : Ben oui, le labo ! Mais où vous croyez-vous donc ici, ma petite dame ?

2ème femme : (elle consulte une enveloppe ou un bristol) Au Sept de la rue de Troyes… à la loge…

1ère femme : Vous êtes ici au Trois de la rue de Sète… au centre de… (à cet instant une porte s’ouvre, interrompant la 1ère femme ; un médecin en blouse blanche apparaît.)

Le médecin : Pour le test de dépistage du VIH… Au suivant !