Le silence de l’Apprenti

CABOTINAGE

Piécettes de théâtre : Galu Imperator, Tronc de la Veuve,
Parodies de rituels : Franc-Glouton, Rituel des voyous, Rituel d'ouverture du bar, Ordre des Mopses, Tuilage selon Béru
Sketchs : Essaimage, Le funambule, Le secret, Bons et Mauvais Maçons, Cours préparatoire, l'Affilié, Orient Éternel, Salle d'attente,
Post Mortem, Dispute, Interview, Remords, Silence de l'Apprenti, Drame dans les Parvis, Intérim, Interob, Tout est en tout

Sketch

(Auteur : Julio)

Créé au Festival d’Humour 2012 d’Aix en Provence

 

1 personnage

La scène est faiblement éclairée

 

Un homme (ça pourrait être une femme) nu s’avance sur la scène en protégeant sa nudité au moyen d’un panneau représentant un tablier d’apprenti.

La lumière se fait progressivement sur son côté de manière à ce qu’il n’apparaisse pas en pleine lumière (comme le sont symboliquement les apprentis).

L’apprenti reste immobile.

Silence total pendant au moins une minute, puis l’homme donne des signes de frilosité…

Deux cas :

  • 1- des rires spontanés, moqueurs ou nerveux fusent dans l’assistance… ils devraient normalement s’amplifier et provoquer pendant 3mn une hilarité générale. Des complices peuvent l’entretenir.
  • 2- Le silence se prolonge. Alors des complices provoquent les rires, rires nerveux, sarcastiques, idiots, qui vont engendrer d’autres rires ; on rit des rires…

 

Le but du sketch est de faire rire par le silence : une gageure !

Au bout des 3mn environ, l’apprenti s’en retourne lentement dans les coulisses, sous les projecteurs l’éclairant pleinement à présent. Dans son dos, lui couvrant les fesses, un panneau porte l’inscription (en grosses lettres bien lisibles) :

« Je ne sais que me peler »