La drague

CABOTINAGE

Piécettes de théâtre : Galu Imperator, Tronc de la Veuve,
Parodies de rituels : Franc-Glouton, Rituel des voyous, Rituel d'ouverture du bar, Ordre des Mopses, Tuilage selon Béru
Sketchs : Essaimage, Le funambule, Le secret, Bons et Mauvais Maçons, Cours préparatoire, l'Affilié, Orient Éternel, Salle d'attente, la drague
Post Mortem, Dispute, Interview, Remords, Silence de l'Apprenti, Drame dans les Parvis, Intérim, Interob, Tout est en tout

Sketch inspiré de “la drague” de Guy Bedos et Sophie Daumier

Version masculine du sketch “Interob” inspiré du même sketch.

 

DOMINIQUE : Quelle chaleur dans ce temple ! (DOMINIQUE dégrafe sa chemise et dévoile ses pectoraux)
CLAUDE : (se tourne lentement vers DOMINIQUE et le regarde)  Ola !
DOMINIQUE : (aperçoit le regard de CLAUDE, gêné )
CLAUDE : Il rougit… j’ai le ticket !
DOMINIQUE : Mais c’est pas vrai ! Pour une fois que je visite… et Robert qui me dit : « viens avec moi visiter cette loge. Y’aura une planche intéressante : Quels symboles se cachent sous le tablier ?… »  j’aurais dû me méfier !… Quelle chaleur !
CLAUDE : Ah ! Il m’envoie un signe… j’emballe…
CLAUDE : je vais t’éblouir mon Loulou ! (il demande la parole en frappant dans les mains -il se lève et face au public, parle avec force gestes des deux bras)
Mes Frères… et… mes Sœurs ;
Le tablier abrite le foyer de nos pensées les plus intimes. Il est l’armure, la cuirasse, le rempart, le blindage visible qui nous protège des élans invisibles de nos cœurs enflammés.
DOMINIQUE : je comprends rien à ce qu’il dit. Et il s’tient même pas à l’ordre… Insupportable !
CLAUDE : On n’imagine pas toute les folles passions que peut cacher un tablier…
DOMINIQUE : Qu’est-ce qu’il dit ?  Mais il va pas bien…
CLAUDE : J’ai dit !
Il se rassoit, satisfait, et envoie un baiser appuyé à Dominique, sourit avec ostentation)
DOMINIQUE : Mais il me drague ! Le con !
CLAUDE : je sens qu’il médite à fond la caisse. Je t’ai épaté, mon frère ? Je lis ça dans ton regard…
DOMINIQUE : Mais quelle idée j’ai eu d’accompagner Robert ! et lui pendant ce temps, il frime,  regarde comme il se la joue à l’Orient…   et lui qui cesse pas de me reluquer… si Robert s’en aperçoit,  jaloux comme il est… ça  va faire un drame ! (s’éponge le front)
CLAUDE : Il transpire… dommage qu’il transpire ! Ça me gêne pas des masses, mais il transpire…  c’est parce que je dois lui faire de l’effet ! Félicitations Cloclo !
DOMINIQUE : Ah ! C’est la dernière fois que je visite avec Robert !  j’veux sortir ! j’ veux sortir !
CLAUDE : Il s’agite… j’le rends dingue …  attend minuit !
DOMINIQUE : et lui qui continue à me faire du rentre dedans… …
CLAUDE : Il en peut plus ! Il se rend ! Bien joué Cloclo, c’est dans la poche !
DOMINIQUE : Moi qui avais prévu rester aux agapes avec Robert… ça ne va pas être facile ! Si encore j’étais venu seul….
 CLAUDE : Aux agapes, je le… je le branche.
DOMINIQUE : Tout compte fait,  il a pas l’air mal… il est plutôt charmant et  marrant, l’inverse de Robert…
CLAUDE :  je sens que je lui plais ! Vivement minuit, Cloclo !
DOMINIQUE : et puis zut,  tant pis pour Robert, je reste aux agapes !
Coup de maillet. Tous se lèvent. Coup de maillet, Tous sortent de tenue… Claude et Dominique s’esquivent ensemble.